mortierbrigade imagine la première « Bike Light Lane » pour Bike for Brussels.

mortierbrigade imagine la première « Bike Light Lane » pour Bike for Brussels.

Une campagne qui sensibilise les cyclistes à s’équiper de phares à l’approche de l’hiver

Vendredi 20 octobre 2017 — À Bruxelles, 24% des cyclistes roulent sans éclairage. Ils pensent à tort que l’éclairage urbain suffit à les rendre visibles des automobilistes. Pourtant, le risque d’accident est plus élevé chez les vélos mal éclairés, d’autant plus lorsque les trajets habituellement éclairés par la lumière du jour sont plongés dans l’obscurité. À l’approche du passage à l’heure d’hiver, mortierbrigade a imaginé une nouvelle campagne pour Bike for Brussels : un tunnel qui sensibilise les cyclistes à l’importance d’être équipés de phares. La première Bike Light Lane a ouvert ce matin à Bruxelles.

mortierbrigade et Bike for Brussels, en collaboration avec Pascal Smet et Bianca Debaets, inaugurent aujourd’hui la première « Bike Light Lane ». Un tunnel constitué de containers équipés d’un mur leds qui s’allume au passage du cycliste grâce à un capteur sensoriel. Le fonctionnement est assez simple : le cycliste entre dans le tunnel, il est plongé dans l’obscurité et après quelques mètres, un avatar se met en marche à ses côtés et éclaire son chemin.

Camille Thiry, porte-parole de Bike for Brussels :

« L’objectif de la Bike Light Lane est de démontrer visuellement l’importance d’équiper son vélo de phares et d’impacter les cyclistes de manière forte et singulière. Mais cette ligne est également l’occasion de rappeler à tous les Bruxellois l’importance de la sécurité sur les routes et la cohabitation entre automobilistes, piétons et cyclistes. Avec le message « Be Bright. Use a light. » le tunnel à vélos est bien visibles aux yeux de tous et renforce encore un peu plus notre volonté de toucher tous les Bruxellois ».

Philippe De Ceuster, Partner et Creative Director chez mortierbrigade :

« Avec cette campagne, nous voulons sensibiliser les cyclistes de manière créative. Nous avons délibérément pris le contrepied des campagnes mettant le focus sur des statistiques alarmantes et des messages culpabilisants pour nous concentrer sur une campagne d’activation positive et engageante. L’objectif de la Bike Light Lane est avant tout de permettre aux cyclistes d’expérimenter par eux-mêmes l’importance d’un bon éclairage sur leur vélo et de les pousser à changer leur comportement futur. ».

La ligne est située en face des galeries Toison d’Or et est ouverte depuis ce vendredi matin. Elle prendra fin le 26 octobre avec une distribution massive de lampes pour vélos dans plusieurs endroits de la capitale, un petit déjeuner offert aux cyclistes présents et des DJ’s animeront la place Stephanie et l’Esplanade du Cinquantenaire aux petites heures.

La campagne est soutenue par des affiches et un volet social.